collapse

Auteur Sujet: Métro de Rennes  (Lu 3848 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #26 le: 08 octobre 2013 à 11:20:45 »
Métro : Rennes généralise l’automatisation


Il y a vingt ans, Lille fut la première ville en France à s’équiper de véhicules automatiques. Aujourd’hui, cette tendance devient la norme : Rennes le prouve en dotant à son tour sa seconde ligne de métro de rames affichant un saut technologique tout en étant moins gourmandes en énergie.


C’est un marché de 178 millions d’euros que Rennes vient de signer pour équiper sa ligne B, qui traversera la ville en 2019, du tout nouveau Cityval, un véhicule automatique à pneus sur voie béton, mis au point par Siemens Mobility France. Chez ce constructeur, qui a beaucoup misé sur la R&D et fait plancher 200 ingénieurs sur les solutions de demain dans son centre de Châtillon, on fait valoir que l’automatisation des métros et les économies d’énergie sont, en Europe comme à l’international, deux constantes dans les grands appels d’offres du rail urbain. Et deux domaines dans lesquels deux éternels concurrents, Siemens mais aussi Bombardier, rivalisent donc d’innovation. Chez le premier, Hervé de Lacotte, directeur de la communication, explique que « l’automatisation permet un meilleur rythme de passage et une flexibilité selon la fréquentation, deux atouts très courus ». Selon les besoins, le métro peut faire varier le nombre de rames qui circulent, sans pour autant stopper l’exploitation, et ainsi doubler la capacité d’embarquement, qui peut atteindre jusqu’à 200 000 personnes par jour. Par ailleurs, Siemens souligne que le Cityval pourra transporter plus de passagers que la première ligne de métro rennaise tout en étant moins gourmand en énergie. Une économie également observée sur les lignes du métro parisien qui ont été automatisées.

Siemens : la solution Cityval


Source : environnement-magazine.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #25 le: 02 octobre 2013 à 18:23:38 »
Rennes : 500 millions d'euros pour la seconde ligne du métro


Le groupe Vinci, en partenariat avec le groupe Spie, a annoncé mardi avoir remporté le contrat d'un montant de quelque 320 millions d'euros, pour les travaux souterrains de la ligne B du métro de Rennes. C'est Siemens pour 178 M€ qui avait obtenu le marché du cityval.

C'est officiel, Rennes Métropole a annoncé le lancement de la réalisation de la deuxième ligne de métro.

Le groupe Vinci remporte le contrat des travaux souterrains

Le groupement d'entreprises piloté par Dodin Campenon Bernard, qui fait partie de la branche Vinci Construction, ainsi que "Spie Batignolles TPCI, Spie Fondations et Legendre Génie Civil, a été désigné par Rennes Métropole pour réaliser les travaux souterrains (lot 1) de la ligne B du métro de Rennes", dont la livraison est prévue en février 2018. Contrat d'un montant de quelque 320 millions d'euros. Dans le cadre de ce contrat, qui doit débuter fin 2014, Vinci réalisera notamment huit kilomètres de tunnel (sur les 14 kms de la ligne) et neuf stations. Le chantier mobilisera jusqu'à 500 personnes, dont environ 60% seront originaires de la région rennaise, employées par les entreprises locales du groupement ainsi que par ses fournisseurs et sous-traitants ou recrutées notamment par le biais de l'insertion, indique le groupe de construction et de concessions.

De solides références pour les métros en France et à l'International

Les entreprises de Vinci sont intervenues précédemment sur les travaux de la ligne A du métro de Rennes et "disposent de solides références sur des chantiers de métro tant en France, à Paris, Marseille, Lyon, et Toulouse, qu'à l'international avec les métros du Caire en Egypte, de Hong Kong ainsi que le contrat récemment remporté de la ligne rouge sud du métro de Doha au Qatar", rappelle le groupe.

Siemens chargé des rames et des voitures

De son côté, Siemens France a indiqué que cette ligne B sera équipée du Cityval « développé en France ». Pour ce marché, d'un montant de 178 M€, Siemens France fournira l'ensemble de l'ingénierie système et du management de projet, le matériel roulant Cityval, soient 19 rames. Dans un premier temps, chaque rame sera constituée de 2 voitures non séparables d'une longueur totale de 22,4 mètres, avec possibilité de circuler d'une voiture à l'autre. A terme, l’augmentation de fréquentation de la ligne au-delà de 9 000 personnes transportées par heure et par direction (soit 2000 000 voyageurs par jour) nécessitera l’évolution des rames par l’adjonction d’une 3ème voiture.




Source : bretagne.france3.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #24 le: 02 octobre 2013 à 10:57:07 »
Forage au centre de la terre


Un énorme tunnelier va creuser la ligne B à plus de 20 m de fond.


C'est un véritable monstre de métal qui sera chargé de grignoter les dessous de la ville 24 h  sur 24 et 7 jours sur 7 pour tracer les 8 km de tunnel de la future ligne B du métro. Le tunnelier qui succèdera à Perceval, engin qui avait creusé la première ligne de 1998 à 2000, a été désigné ce mardi par Rennes Métropole. C'est le groupement d'entreprises piloté par Dodin Campenon Bernard, filiale de Vinci, qui a remporté le marché. Il y a 15 ans, l'engin s'était fait remarquer pour avoir provoqué de nombreux affaissements dans la ville.

Une meilleure technologie


« Nous avons décidé de creuser 10 mètres plus profond pour éviter les fontis », rassure Jean-François Candeau, président du groupement. Les fontis, ce sont ces affaissements générés par le forage, qui remontent jusqu'à la surface et stoppent le chantier. A l'époque, ces phénomènes avaient fait bouger les rails de trains, fissuré quelques immeubles et même englouti une voiture, stationnée au-dessus du tracé. Les ingénieurs accusaient alors les cratères laissés par les bombardements de la Seconde guerre mondiale. « Nous creuserons à 20 voire 30 mètres sous la surface. A ce niveau, le terrain présente moins de risques. Il est moins altéré par l'eau. Surtout que la technologie du tunnelier est bien meilleure aujourd'hui », confirme Laurent Grall, président de Spie Batignolles, entreprise membre du groupement. Commandé la semaine prochaine, le successeur de Perceval mettra onze mois à être réalisé, puis deux mois pour être assemblé à Rennes. Le forage débutera fin 2014 au départ de la Courrouze.




Source : 20minutes.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #23 le: 30 août 2013 à 12:59:56 »
Un constructeur pour le tunnel profond de la future ligne b du métro


Rennes Métropole vient de choisir par appel d’offres le constructeur du tunnel profond pour sa ligne b de métro, un groupement d’entreprises habituées à ce type de chantier.


C’est le groupement constitué autour des entreprises Dodin Campenon Bernard SAS (mandataire) / Spie Batignolles TPCI / GTM Ouest / Legendre Génie Civil / Spie Fondations / Botte Fondations qui a été retenu.

Ces entreprises disposent d’une solide expérience, sur d’autres chantiers pour les métros de Marseille, Lyon (Dodin, Spie Batignolles TPCI), la ligne 12 à Paris, les infrastructures de Toulouse (Dodin) ou encore la ligne a du métro rennais (Campenon Bernard, Dodin, Legendre).

Un tunnel sur 8 km

Les ouvrages à réaliser dans le cadre du lot 1 sont les 8 kilomètres de tunnel foré au tunnelier, les 9 stations (Cleunay, Mabilais, Colombier, Gares, Saint-Germain, Sainte-Anne, Jules Ferry, Gros-Chêne et Les Gayeulles) et les 4 puits de secours associés.


Source : ouest-france.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #22 le: 16 juillet 2013 à 11:00:04 »
La rame de métro « disparaît » 35 minutes, des personnes bloquées


Lundi matin à 9 h 24, le métro Rennais a été arrêté pendant 35 minutes suite à une défaillance de fonctionnement des systèmes automatiques.

À 9 h 24, une rame de métro du réseau STAR n’a pas été repérée par le système de régulation automatique de trafic, ce qui a provoqué sa mise en sécurité par un arrêt immédiat de l’exploitation métro. Elle était alors à la station Anatole France, dans le sens Kennedy-Poterie.

Faible affluence

Suite à cette anomalie sur le système, la dizaine de rames alors en service s’est automatiquement arrêtée, selon la procédure prévue dans ces circonstances. Cet arrêt du service est arrivé à une heure de faible affluence, bloquant dans le métro quelques dizaines de personnes pendant 35 minutes.

À 9 h 59, après résolution de l’incident technique, l’exploitation métro a repris. Dans un communiqué la Star, qui exploite le métro, s’est « excusé » auprès des voyageurs « tout a été mis en œuvre pour que cet incident ne se reproduise pas »


Source : ouest-france.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #21 le: 15 mai 2013 à 09:57:22 »
Bus et métro tardifs : le personnel veut davantage de sécurité


Dès la rentrée, les transports en commun circuleront plus tard en fin de semaine. Une réunion s’est déroulée aujourd’hui, en préfecture, pour organiser la sécurité.

À partir de septembre, les jeudis, vendredis et samedis, le métro circulera une heure plus tard en soirée. Même chose pour le bus, qui sera plus tardif, pour les lignes majeures et le Star de nuit.

Le syndicat CGT, majoritaire parmi le personnel, s’inquiète pour la sécurité des agents qui travailleront ces soirs-là. « C’est évident, on va surtout raccompagner des personnes en état d’ébriété. Pour l’instant, nous n’avons aucune garantie concernant la sécurité de nos salariés », souligne Jean-Louis Harel, délégué CGT à Kéolis.

Selon lui, la police est en sous-effectif à Rennes, « encore davantage avec la fermeture de la gendarmerie à Cesson-Sévigné ». Il craint des agressions, comme récemment lorsqu’un agent de sécurité a été grièvement blessé dans le métro.


Source : ouest-france.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #20 le: 03 avril 2013 à 10:49:44 »
Cours décalés pour métro moins bondé


À Rennes, pour éviter que les rames de métro ne soient prises d'assaut aux heures de pointe, l'université a accepté de décaler l'horaire de certains de ses cours du matin, d'un quart d'heure. Résultat : plus de confort pour les usagers.

Jusqu'ici, les cours à l'université de Rennes 2 débutaient à 8 h 15 pour tous les étudiants. Désormais, ceux de première et deuxième année commencent à 8 h 30. Un quart d'heure qui fait la différence pour de nombreux usagers. « C'est plus pratique. Il y a beaucoup moins de personnes et on attend moins pour le prendre », témoigne Thomas, dans la rame qui l'emmène, vendredi matin, vers son lycée, situé près de l'université. « Parfois, l'année dernière, il fallait que j'attende deux ou trois rames de métro pour monter et maintenant, je monte dans la première », raconte son ami, Jean-Baptiste.

Un métro victime de son succès

À Rennes, dont l'agglomération compte quelque 400.000 habitants, une seule ligne de métro souterrain est en exploitation, en attendant l'ouverture de la seconde, prévue en 2019. Aux heures de pointe, les rames se succèdent toutes les minutes et demie. Mais elles étaient très vite engorgées, tant ce métro automatique a rencontré un véritable succès. Aujourd'hui, il accueille bien plus d'usagers qu'envisagé. Ainsi, en plein centre-ville, quelque 18.000 personnes en moyenne fréquentent chaque jour la station République. Pour lutter contre la cohue quotidienne, le Bureau des temps rennais, un service de l'agglomération chargé notamment de la problématique du temps et de l'aménagement, « a travaillé sur l'idée de lisser cette heure de pointe », explique Evelyne Reeves, sa responsable. « On a demandé aux structures qui envoient des usagers sur la ligne de métro de venir avec leurs horaires de façon à voir lesquelles créaient des pics d'activité entre 7 h 40 et 8 h ». Le Bureau des temps s'est alors rendu compte qu'il suffisait que l'université de Rennes 2 modifie ses horaires pour que l'engorgement de la ligne ne soit plus qu'un mauvais souvenir.

« Une opération indolore »

Pour l'université, la difficulté était de trouver une solution qui ne crée pas de nouveaux problèmes à d'autres moments de la journée aux quelque 20.000 étudiants. Après un peu moins d'un an de concertation pour définir les changements d'horaires, ceux-ci ont été mis en place à la rentrée 2012. Et l'université ne regrette pas son choix. « Cette opération a été parfaitement indolore. Il n'y a pas eu de problème particulier », se félicite Pierre Bazantay, vice-président de l'université de Rennes 2. Le bilan est positif aussi pour Keolis. « L'impact a été conforme à ce qu'on attendait », note Sébastien Leparoux, responsable études chez l'exploitant. « On a réussi à améliorer le confort à l'hyper pointe. Pour autant, on a transporté plus de monde et on a fluidifié la sortie du métro ».


Source : letelegramme.com

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #19 le: 07 février 2013 à 09:52:33 »
Le métro en mode piano


Insolite - L'escalier de la station Charles-de-Gaulle est métamorphosé.

Voilà une initiative qui ne passe pas inaperçue. Depuis mercredi et jusqu'à dimanche, les marches de l'escalier de la station de métro Charles de Gaulle ont été transformées en piano géant, faisant résonner les notes en cacophonie. Une œuvre imaginée par l'Italien Remo Saraceni et reprise par l'équipe du Jardin Moderne dans le cadre de son festival Jardin Numérique. « On veut montrer qu'en changeant une petite chose, la vie peut être bien différente. Ici, les gens vivent l'expérience, ils sont acteurs et non pas spectateurs comme face à un tableau. Certains vont juste descendre et d'autres vont s'amuser à créer une symphonie », détaille Guillaume Léchevin, directeur du Jardin Moderne.

« Une mélodie avec un inconnu »

On peut même changer la sonorité du clavier en appuyant sur un buzzer. L'initiative fait le bonheur des usagers du métro. « Je trouve ça marrant, ça change », commente une jeune femme. Face à l'escalier transformé, certains hésitent pourtant à se lancer. « J'ai pas envie de me faire remarquer ! », rigole une adolescente. « On peut se retrouver à créer une mélodie avec un inconnu et peut-être échanger un sourire. Ça n'arrive pas tous les jours dans le métro », ajoute Guillaume Léchevin.

Pour tester Piano Stairs, rendez-vous jusqu'à dimanche station Charles de Gaulle. Le reste du programme du festival sur le site www.jardinnumerique.org.


Source : 20minutes.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #18 le: 23 novembre 2012 à 15:37:11 »
Le dernier métro à 1 h 30 les jeudis, vendredis et samedis


« La dernière rame de métro arrivera au terminus à 1 h 45 », annonce Guy Jouhier, vice-président de Rennes Métropole en charge des transports. Quand ? Si la date d'entrée en vigueur de cette mesure n'est pas arrêtée, on sait en revanche qu'elle s'appliquera les jeudis, vendredis et samedis soirs, sauf l'été.

Une nouveauté à mettre au profit de la nouvelle délégation de service public (DSP) pour le transport public de voyageurs, et qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013. Une convention qui fixe, pour les cinq années à venir, le fonctionnement des réseaux Star et Handistar.

Deux candidats prétendaient à cette DSP : Keolis et Veolia.

Les élus de Rennes Metropole sont appelés à valider, ce soir, le choix de Keolis, l'actuel délégataire, et dont l'offre s'est révélée plus ambitieuse que celle de son concurrent, avec davantage de kilomètres, davantage de voyages et un moindre coût pour la collectivité.


Source : ouest-france.fr

Hors ligne Zuki

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 14986
  • Sexe: Homme
    • F T Z - Forum Train Zuki
Métro de Rennes
« Réponse #17 le: 12 septembre 2012 à 09:08:47 »
Keolis en bonne position pour conserver les transports de Rennes


Rennes Métropole vient d'annoncer sa décision de poursuivre des négociations exclusives avec la filiale de la SNCF pour la gestion de son réseau de transport urbain, Star. Veolia Transdev n'est plus dans la course. Les deux parties ont trois mois pour peaufiner un contrat de cinq ans qui entrera en vigueur le 1er janvier 2013.

Cette annonce intervient un an après le lancement de l’appel d’offres auquel ont participé Keolis - candidat sortant - et Veolia Transdev. Selon le service de communication de Rennes Métropole, l’offre de Keolis "était la plus intéressante sur plan financier comme au niveau des prestations offertes." Ce contrat, d’une durée de cinq ans, débutera le 1er janvier 2013. La négociation durera jusqu’en novembre 2012 date à laquelle les élus de l’agglomération auront à se prononcer.

De sept à cinq

Cinq ans au lieu de sept pour le précédent contrat. La raison ? "Rennes Métropole souhaitait que le contrat suivant démarre avant la mise en service de la ligne B du métro automatique Val prévue en 2019." Une seconde ligne qui vient tout juste d’obtenir sa déclaration d’utilité publique (lire encadré).

Evalué à environ 50 millions d’euros par an, le nouveau contrat englobe à la fois la gestion du réseau Star (bus et métro) et le réseau de personnes à mobilité réduite, Handistar, qui était déjà exploiré par Keolis dans le cadre d’une délégation de service publique spécifique.

La 2e ligne de Val déclarée d'utilité publique

Par un arrêté du 31 août 2012, le préfet d’Ille-et-Vilaine a déclaré d’utilité publique le projet de réalisation de la seconde ligne de métro automatique de Rennes.

Dans son rapport, daté du 9 mai 2012, la commission d’enquête publique avait rendu un avis favorable assorti de plusieurs réserves dont certaines concernent le tracé proprement dit. Ainsi une partie de la ligne qui devait circuler en viaduc au Nord sera en tranchée couverte. Résultat un léger surcoût de 10 millions d’euros pour un projet évalué désormais à 1 194 millions d’euros HT (valeur janvier 2010).

La ligne qui sera exploité en 2019 avec le Cityval, le métro léger de nouvelle génération construit par Siemens, fera environ 14 km dont 12,9 km de longueur commerciale se décomposant en 8,1 km en tunnel profond circulaire, 2,2 km en tranchée couverte (1250 m au sud-ouest et 950 m au nord-est), 2,4 km de viaduc et 250 m de zone de transition.

Elle traversera l’agglomération du sud-ouest au nord-est en croisant la ligne A en plusieurs points et notamment à la gare SNCF.


Source : mobilicites.com

 

* Recherche Rapide


* Calendrier

Juillet 2014
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30  31 

  • - Fêtes -
  • holiday St Ignace de Loyola

* Change